Logo de Dessins et Plaisirs

Le fusil et la peinture

Bonjour cher lecteur,

Comme je l’ai peut être déjà dit, j’aime les illustrations et j’espère devenir illustratrice dans une prochaine vie. Il faut donc que j’apprenne  la peinture. J’ai débuté avec la peinture à la gouache (voir article « attention, peinture fraîche » et « ma peinture d’août 2009« ). A cause de mes idées noires de ces derniers mois (2 mois sans dessiner), j’avais un peu laissé tomber la peinture. Je m’y remet tout doucement.

J’ai décidé de reprendre tout cela en main, et voici un petit essai sur le fusil dont je vous ais parlé dans cet article. J’ai utilisé une feuille à dessin de 125g/m² que j’ai tendu sur une planche. Après séchage, me voilà prête. Mon matériel est en place et je commence à faire le croquis préparatoire du fusil. Puis, je me lance dans la préparation  de  mes mélanges.

Oups, je me rend compte que je ne vous ais pas parlé de mon matériel ni de mes couleurs. Cet oublie sera réparé dans un prochain article.

Bon, voilà ma petite peinture :

Peinture à la gouache d'un fusil de chasse
Fusil de chasse 1914

Cette illustration fait 10 cm sur 2 cm.

Pour la couleur :

J’ai utilisé de la terre de sienne pour faire la crosse. Par contre, pour faire le gris, je n’ai pas mélangé le noir et le blanc. J’ai en effet appris que cela faisait un gris moche. Il faut mélanger :

Outremer + terre de Sienne = noir

et Ensuite, on rajoute à ce noir du blanc.

D’autres mélanges sont possibles pour réaliser un gris. Vous pouvez mettre vos propres expériences dans les commentaires.

Ce fusil n’est pas extraordinaire et il manque beaucoup de détails. Mais il fait un 1/2 centimètre au niveau du chien de fusil. C’est donc trop petit pour que j’arrive à donner plus de précision. En tout cas, avec mes compétences actuelle et mon manque de pinceaux fins. Pourquoi faire si petit ? Pour faire de l’illustration, je dois savoir peindre à petite échelle. Même si les illustrations sont faite à 140 voire 160 % de leur taille finale, c’est la capacité à rendre les détails qui font une belle illustration. Enfin, c’est ce que je pense. (après un dessin juste bien sûr).

2 commentaires

  1. Toujours le même plaisir à lire tes articles et le bonheur d’y apprendre quelque chose. POur le gris, en effet, il y a beaucoup de possibilités. Et le gris métllique est encore plus difficile ! As-tu essayé un bleu clair et un ocre très très clair ? Je le trouve réussi, ton fusil. Il te reste à dessiner une scène de la guerre de 14-18 ! (non, je sais bien pourquoi tu l’as choisi !)
    N’aie aucune crainte, tu deviendras illustratrice…

  2. Quel grand fusil !
    Pour le métal, il faut savoir qu’il n’est pas gris mais qu’il est de couleur multiples : les reflets des objets alentours.
    A cette dimension tu n’auras pas de problème ! 😀

Laisser un commentaire, cela me fera plaisir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.