Logo de Dessins et Plaisirs

Mon stage de peinture : 5e jour

Photo de notre professeur devant un chevalet
Notre professeur de dessin et de peinture

Bonjour,

Et voilà, bientôt la fin de mon stage….. plus qu’une journée ou deux….. l’impression d’avoir acquis un énorme savoir et en même temps……d’en avoir appris si peu ! J’ai tellement à apprendre encore !

Allez, profitons au moins de cette journée consacrée uniquement à la peinture à l’huile.

Comme j’ai fini la standolie, je peux appliquer la peinture à l »huile sur mon premier objet. Mais horreur ! J’avais tout simplement l’impression que ma peinture à l’huile ne voulais pas tenir sur mon tableau ! Mon professeur m’a dit : « vous voulez aller trop vite Sandy ! »

Aïe ! Trop vite ?

Moi qui est toujours très lente, m’entendre dire cela m’a un peu perturbée ….. trop vite, un comble !

Mais quelques minutes après, je crois que j’ai compris. Un tableau ancien flamand se faisait en plusieurs mois, pas en plusieurs jours ! Et donc, il faillait laisser le temps à la standolie d’agir à sa convenance. Comme tous les autres médiums utilisés durant ce stage d’ailleurs. Je n’ai donc pas pu travailler mon tableau comme je le souhaitais. Et cette partie récalcitrante sera raté ou à revoir ! J’avoue aussi que je voulais profiter pleinement de ce stage et en faire le plus possible pour en voir le plus possible. Mais pas grave, j’apprends ….

J’ai donc continué sur une autre partie de mon tableau qui a bien voulu de ma peinture. Et là…..et bien, je me suis surprise entrain de sourire bêtement. Oui, oui, sourire… Et je me souviens avoir pensé :

« que je suis bien ici, à peindre à l’huile ! Que c’est agréable, je suis en compagnie de gens ayant la même passion, et je peins à mon aise !…. Bon, allez, on va te prendre pour une folle, retires moi ce sourire !!! »

Phot d'une élève entrain de peindre
Chut ! Ne pas déconcentrer !

Vraiment, le paradis du peintre ! S’adonner à sa passion, sans vraiment penser à l’heure ! Manger comme des rois grâce à notre chef cuisinier (encore merci Paul !)…. S’arrêter quand on veut…. en cas de désespoir sur sa peinture, faire appel à un maître….. Discuter de sa passion avec d’autres artistes autour d’une table….. Bon allez, j’arrête !

J’ai continué ma peinture, centimètre par centimètre pendant toute la journée et le soir venu, j’avais le sentiment de n’avoir pas avancé beaucoup. Mais bon, c’est comme cela avec cette technique.

Nous avons eu une bonne nouvelle de notre professeur ! La possibilité d’avoir 6,5 jours au lieu de 5 ou 5,5 jours. Nous avons tous sauté de joie !

8 commentaires

  1. ça fait plaisir de lire ton enthousiasme.
    J’aime bien cette phrase : « J’ai donc continué sur une autre partie de mon tableau qui a bien voulu de ma peinture »
    J’ai remarqué aussi qu’il est impossible de passer en force dans ce genre de peinture, sinon la ponceuse à bande pointe le bout de son nez !

  2. Pour moi aussi c’était un peu le paradis du peintre …
    Peindre en compagnie d’autres passionnés et pouvoir faire appel à quelqu’un d’expérimenté lorsqu’on a un problème !

    Espérons qu’il y en ait d’autres des stages de cette qualité !

    • J’espère aussi ! Et surtout que j’en ai les moyens ! Car sans toi, je ne sais pas si j’aurais pu me payer 1 semaine d’hôtel !
      Merci encore 🙂

Répondre à Sandy-admin Annuler la réponse.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.