Logo de Dessins et Plaisirs
Illustration de DAvid Revoy

L’illustrateur David Revoy

J’aime le dessin traditionnel et la peinture à l’huile. En fait, ce que j’aime surtout, c’est le travail bien fait. D’ailleurs, ceux qui me suivent sur Twitter le savent bien : je peux retweeter aussi bien du croquis rapide, un tableau de Rembrandt, une peinture peinte à l’aquarelle qu’une illustration réalisée numériquement (Euh, oui, occasionnellement du Manga aussi). Il faut juste que cela soit bien fait. Et justement David Revoy fait parti de ces illustrateurs qui travaillent bien, même très bien.

J’ai donc décidé de vous présenter son travail. Tout d’abord voici quelques unes de ses illustrations :

Illustration de David Revoy
Peacock Dragon par David Revoy
Illustration de David Revoy
Charles Darwin par David Revoy

 

Illustration de DAvid Revoy
Lecture de David Revoy

Il faut savoir que ces illustrations ne sont pas réalisées avec le très connu logiciel commercial ‘Photoshop’. Non, David Revoy travaille avec des logiciels gratuits comme Gimp, Mypaint, Krita et d’autres encore. Pourquoi ? Principalement pour des raisons de compatibilités entre logiciels (Windows Vista entre autres). D’ailleurs, il l’explique très bien dans cet article : The personnal choice of Open-source.  Je sais ce que vous allez me dire : Oh, mais c’est écrit en anglais !! Et bien oui, de nos jours, si on veut que ses articles soient lus par un grand nombre de personnes, il faut écrire en anglais. Utilisez Google traduction. Personnellement, je n’utilise pas non plus Photoshop pour trois raisons : Trop cher pour ma bourse (beaucoup trop cher) et respect du travail des autres, donc pas de Photoshop piraté ! Et puis….. je n’ai pas de tablette graphique …..

Comment j’ai connu les illustrations de David Revoy ? Grâce à ses tutoriels de création lorsque je me suis intéressée au numérique. D’ailleurs, en voici un que j’aime bien :

Chaos&Evolution – Digital Painting 1h30 open tutorial
Cette vidéo est très bien faite. Le texte en anglais est écrit et non oral ce qui permet d’utiliser Google Traduction. Il indique des passages filmés en accéléré et d’autres en mode normal et j’apprécie car beaucoup de gens pense qu’une illustration numérique se fait en très peu de temps et cela démontre bien que ce n’est pas le cas.

J’aimerai aussi vous dire une chose : Si vous ne savez pas dessiner correctement, ce n’est pas en utilisant du numérique que cela va changer grand chose. D’ailleurs, David Revoy est un bon dessinateur. Et pour apprendre à dessiner, il n’y a rien de mieux que le bon vieux crayon !

Voici un autre de ses articles avec un ‘Graphic Novel’ : l’héritage en couleur.Le making of

Si vous voulez en savoir plus sur David Revoy, voici mon Pearltrees :

David Revoy dans Illustrateur – illustrator groupe 1 / Illustrateurs – illustrators / Illustration / Art visuel – visual art

 

Merci à David Revoy de permettre une utilisation de son travail via Le creative commons license : Attribution-NonCommercial-NoDerivs 3.0 Unported .

 

 

 

6 commentaires

    • Ah ben vi ! Mais cela n’enlève rien à la valeur de l’illustrateur 😉
      C’est vrai qu’en illustration numérique on voit de tout, du pire comme du meilleur. C’est pourquoi j’aime bien les vidéos tutoriels de D. Revoy, car il met aussi l’accent sur comment dessiner des personnages par exemple. Les premières images peuvent être utiles pour l’apprentissage du dessin au crayon. Après, c’est une question de médium.
      …. Et si les éditeurs mettaient plus l’accent sur le travail bien fait (et bien rémunéré) et non le travail vite fait, je suis sûre qu’il y aurait plus de très bonnes illustrations numériques.

    • Ce qui me gêne dans le travail de certains illustrateurs (mais ce n’est pas le cas chez David Revoy) c’est qu’ils peuvent travailler sur une très petite échelle en numérique et ils rentrent trop dans le détail. Ils ne prennent pas assez de recul et cela nuit énormément à leur travail car il y a trop d’informations dans l’image. Pour le rendu plastique, peut être que certains illustrateurs ne fondent pas assez leurs couleurs.. Mais cet effet de plastique est aussi valable en peinture traditionnelle.

  1. Cela me fait penser à Jean Baptiste Monge ou encore Régis Loisel. Au niveau du rendu et de l’univers fantastique. Merci pour le lien et les tutos. c’est génial.

    Concernant le numérique, en production, illustration… c’est un outil qui est aujourd’hui indispensable si on veut « rester » dans la course , où les délais sont toujours plus serrés , les clients plus exigeants et pas forcément plus clair dans leur choix..Il y a aussi le fait que c’est un médium beaucoup plus pardonnable.

    Si jamais vous vouler essayer le numérique ils existent des logiciels open source comme the gimp .

    Mreci pour ce super partage !

    • Oui …. Gimp et maintenant plutôt Gimp painter ou Krita… (logiciel libre). J’en parle d’ailleurs sur mon blog : mot-clef Gimp ou encore en cherchant dans les catégories du blog : Catégorie numérique.

      Par contre, pour ce qui est des clients plus exigeants….. Non, ils ne choisissent pas forcément le numériques. Je dirais juste les clients les plus pressés. Car je suis désolée, mais les meilleurs illustrations, se sont encore celles faites de façon traditionnelle, que cela soit à l’aquarelle, l’acrylique (et encore…), la gouache et la peinture à l’huile.

Laisser un commentaire, cela me fera plaisir.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.