Logo de Dessins et Plaisirs
Photo d'une étude à la peinture à l'huile

Portraits : étude d’une tête en couleur

Après la théorie avec différents tests et recherches grâce au logiciel Gimp et toujours dans le but d’apprendre la peinture et l’illustration, je suis passée à la pratique grâce à une petite étude. C’est très important de réaliser des études. C’est une étape avant la peinture finale et cela permet d’aborder différents problèmes et blocages. Cela évite de se retrouver devant son chevalet sans savoir par où commencer.

Récapitulatif

Je vous présente un sommaire pour récapituler un peu mes différentes phases :
La partie dessin :

La partie peinture :

Et maintenant, l’étude couleur du portrait :

Rechercher les couleurs

tout d’abord, j’ai cherché à recréer les couleurs du portrait trouvé dans Gimp. Cette recherche de couleur est évidemment très importante. Vous pouvez voir ces couleurs sur mon chevalet :

photo de mon chevalet
Mon chevalet

J’ai utilisé du vermillon, de la terre de sienne naturelle, de la terre d’ombre brûlée, du noir d’ivoire, et du blanc.

Les différentes couches

J’ai d’abord passé une sous-couche de terre d’ombre brûlée avec de l’essence de térébenthine dans le but de marquer les ombres. Puis, après séchage, j’ai passé une première couche de peinture et j’ai vérifié que ma valeur tonale était correcte. Pour cela, j’ai pris mon appareil photo et je l’ai réglé sur photo en noir et blanc. Dans le viseur, je me rend tout de suite compte si je suis correcte ou non. Je suis sûre qu’avec l’expérience je n’aurais plus besoin de cette vérification, mais pour le moment, c’est très utile. Comme j’étais bien partie, j’ai commencé à fondre les couleurs en travaillant dans l’humide.

Photo d'une étude d'un portrait en couleur
Vérification de la valeur tonale

Je n’ai pas utilisé de médium, il y a assez d’huile dans les tubes de peinture pour travailler et de toute façon, c’est une étude. La peinture a séché en 3 jours et j’ai pu passer une autre couche pour réaliser les couleurs les plus claires, les rehauts.

Photo d'une étude à la peinture à l'huile
L’étude à son dernier stade

Hélas, la photo est un peu floue, mais c’est suffisant pour voir le travail (en tout cas, je l’espère). Ce portrait fait environ 5 cm de la base du cou au sommet de la tête. Il est donc difficile d’être très précise et de bien fondre les couleurs mais c’est un bon exercice de précision. Il aurait besoin d’une autre couche pour mieux fondre les couleurs, rajouter peut être un peu de lumière et donner du volume aux cheveux. L’oreille mériterait aussi d’être retravaillée dans le détail. La forme du visage n’est pas très correcte par rapport au modèle comme pour les yeux par exemple (voir photo plus haut) mais pour une étude, c’est largement suffisant. Je ne sais pas si je vais garder cette couleur de carnation pour mon illustration finale. C’est à réfléchir….

 

2 commentaires

  1. 5 cm ! Une peinture de 5 cm ! C’est géant ! 😉 Pour les détails que tu dis manquer, quand on zoome sur la photo c’est d’accord si on veut être difficile on peut dire qu’il en manque, mais grandeur réelle ? Est-ce bien nécessaire ? J’admire ta patience.

    • En effet, je n’ai pas forcément besoin de beaucoup de détails. Mais comme le personnage et surtout le visage, sera la seule partie de couleur chaude de l’illustration et en plus, il en est le point central : je dois donc particulièrement soigner le détail.
      Merci pour ton commentaire Croquedessin. 🙂

Laisser un commentaire, cela me fera plaisir.